L'information financière que vous ne trouvez
nulle part ailleurs !

Actualité

Nous sélectionnons chaque jour les news que nous estimons importantes pour pouvoir suivre les points suivants :

Date de publication: 15 juil. 2021
Auteur: DB
Noter cette article :
EuroSign.png

La Banque de France, en coopération avec la Banque Centrale de Tunisie, a conduit avec succès le 8 juillet 2021 une septième expérimentation de monnaie numérique de banque centrale (MNBC), avec un groupement d’acteurs piloté par la société Prosperus dans le cadre du programme d’expérimentations lancé en mars 2020.

L’expérimentation, a commenté la Banque de France, a permis de réaliser une opération de transfert de fonds en monnaie commerciale entre deux particuliers situés respectivement en France et en Tunisie en utilisant de la monnaie numérique de banque centrale (MNBC) de gros entre la Banque de France et la Banque Centrale de Tunisie. Le transfert a été réalisé sur la solution de transactions interbancaires Instaclear sur la base de la plateforme privée de registre distribué opérée par Prosperus, et les deux banques centrales ont réalisé les mouvements de jetons de MNBC dans des conditions sécurisées. L’ensemble de ces opérations a été mené par un groupement d’acteurs formé à l’initiative de Prosperus comprenant la Banque Wormser Frères, la Banque Internationale Arabe de Tunisie et sa filiale française BIAT France. Prosperus a également été accompagnée dans ces travaux par les cabinets Value Digital Services et Inuo Strategic Impact, précise la BdF.

« Cette expérimentation a permis d’apprécier l’intérêt de la MNBC interbancaire pour l’exécution de transfert transfrontières de détail en recourant à une coopération entre banques commerciales et banques centrales pour l’établissement de processus plus efficaces. Cette opération constitue le premier cas d’usage de MNBC interbancaire à des fins de transfert de fonds de détail et ouvre la voie à des réflexions plus importantes entre les banques centrales sur l’amélioration des paiements transfrontières » a expliqué Nathalie Aufauvre, Directrice Générale de la Stabilité financière et des Opérations à la Banque de France.

Du côté de la Banque Centrale de Tunisie (BCT) ; qui a choisi depuis deux ans de jouer le rôle de « facilitateur » envers l’innovation financière et a ouvert un environnement de test en décembre 2020, la réussite de cette expérimentation est « une opportunité pour l’ouverture de réflexions sur le déploiement de canaux alternatifs de transferts transfrontières initiés par la diaspora tunisienne en Europe vers la Tunisie », a précisé Mohamed SADRAOUI, Directeur Général du Développement et de la Surveillance des systèmes et des moyens de paiement à la BCT.

 

Télécharger le document

Lien de secours